L’eau des forages et moulin à grain, pour soulager le travail des femmes et des enfants.

Les femmes du village: « Nous avons de gros besoins en eau pour les personnes et les animaux »

Solibam a soutenu la réalisation d’un forage à pompe manuelle en 2013 et 3 autres en 2021, de profondeur  50 à 70 m. En 2021, chaque forage  a coûté 7 500€, financé avec  50% d aide de  l’agence de l’eau Loire-Bretagne.

 

Forage au village en 2021

 

 

Il existe quelques puits à grand diamètre peu profonds.(15 à 25 m) mais qui tarissent en avril. Des femmes sont  obligées d’aller chercher l’eau au village voisin (3 km) ou au lac Bam (5 km)

Un comité eau, composé de 24 personnes, gère l’approvisionnement en eau.(cotisations, entretien des pompes…)

 

MOULIN A GRAIN

Avant 2012, Sanrgo n’avait pas de moulin à grain, les femmes allaient à Kongoussi (4km) pour faire moudre.

Prix d’achat du moulin: 1 800 €. Il fonctionne avec un moteur thermique au gasoil. Les femmes  attendent l’électricité qui pourra faire fonctionner le moulin. A partir de Kongoussi, des poteaux ont été posés jusqu’au village, mais pas les fils… 

Par manque d’entretien, depuis 2012, le moulin est tombé en panne plusieurs fois. Nous avons demandé des passages réguliers du mécanicien car nous ne voulons plus payer la quasi-totalité des réparations. Un comité femmes récemment renouvelé loue le moulin à un nouveau gérant homme, 10 000 f cfa/mois, car elles n’osent  pas le mettre en route, elles sont peu habituées à la mécanique. Le gérant fait payer la mouture 35 f cfa/boite de mil.